La lignée des Saraswati

Si le Satyananda Yoga nous donne accès aujourd'hui à la connaissance ancestrale du yoga c'est grâce à une chaîne ininterrompue de maîtres et disciples qui ont su dédier leur vie à la transmission de cet héritage spirituel à la société. Telle est la mission et l'oeuvre des sannyasin.

De gauche à droite: Swami Sivananda, Swami Satyananda, Swami Niranjanananda, Swami Satyasangananda, Swami Suryaprakashananda Saraswati

Hommage à Paramahamsa Satyananda Saraswati

Paramahamsaji

Swami Satyananda est né à Almora dans l’état d’Uttaranchal en Inde en 1923. Dès l’âge de 6 ans il a des expériences spirituelles annonçant une conscience exceptionnelle et une intelligence d’une qualité rare.

Il reçoit une éducation très britannique et va en même temps à la rencontre de plusieurs grands Saints, dont Anandamayi Ma et la Bhairavi Sukhman Giri qui le dirige vers Swami Sivananda.

En 1943, à 20 ans Swami Satyananda s’établit à Rishikesh auprès de Swami Sivananda qu’il  choisit comme Maître.

 

Pendant 12 années, il sert son Guru et travaille sans relâche. Il acquiert à travers ce « nishkama seva » une compréhension profonde des secrets de la vie spirituelle et devient une autorité en Yoga, Tantra, Vedanta, Samkhya et Kundalini Yoga.

Sri Swamiji n’apprend pas dans les livres, ne reçoit aucun enseignement, ne participe à aucune classe, il engrange les connaissances en se soumettant entièrement à la tâche que lui assigne Swami Sivananada et en se laissant imprégner de la foi et de l’amour de son Maître qui lui répète chaque jour :

« Travaille dur et tu seras purifié. Tu n’as pas à chercher la lumière, elle jaillira de toi ».

 

Après cette expérience il enseignera et fera pratiquer le Karma yoga dont il dit et redit qu’il est suffisant pour acquérir la connaissance de soi et éroder l’égo en éliminant les samskaras d’une façon consciente et volontaire. Il en fera une pratique majeure de l’ashram de Munger.

 

En 1956, il quitte Rishikesh pour devenir une sannyasin errant. Juste avant son départ Swami Sivananda lui enseigne le Kriya Yoga et lui donne comme mission de :

 

" Diffuser le Yoga de porte en porte et de continent en continent " et aussi de guider l’humanité sans distinction de caste, de religion, de sexe ou de nation.

 

Mission accomplie et de la plus belle manière qu’il soit. Juste après avoir quitté Rishikesh, Sri Swami Satyananda voyage partout, à pied, en train, en voiture et parcourt presque entièrement le sous-continent asiatique. A Munger, dans l’état du Bihar, il a la révélation de ce qu’il doit réaliser : créer une fraternité mondiale du Yoga.

Il établit dans cette ville la Bihar School of Yoga et fonde la même année le mouvement international du Yoga sous la forme de l’association IYFM (The International Yoga Fellowship Movement).

Durant ces années de voyage et d’errance volontaire et formatrice, partout où il passe des personnes viennent à lui et lui parlent de leurs problèmes, de leurs besoins. Il commence ainsi à comprendre le manque et le vide qui règne dans leurs vies. Il devient alors leur guide et progressivement leur Guru, ou maître, persuadé que le Yoga est appelé à émerger comme une nouvelle culture mondiale. Plus tard il dira :

 

" Le Yoga est le besoin essentiel d’aujourd’hui et la culture de demain ".

 

Ces propos qui en 1963 paraissaient une utopie se réaliseront avec l’accomplissement de  l’œuvre de Satyananda, et ils sont en train de lui survivre d’une façon magistrale.

C’est aussi en 1963, en Juillet, que Swami Sivananda quitte son corps et que Satyananda s’établit à Munger , petite ville sale et reculée du Bihar, état le plus pauvre de l’Inde.

 

Dans ces années 60, partout dans le monde s’organisent des conférences sur la paix universelle, la fraternité universelle, et l’espoir d’une religion universelle ; cependant des voix s’élèvent, avec elles celle de Satyananda, pour dire que l’universalité ne peut se trouver qu’à l’intérieur de soi et qu’il n’est pas nécessaire de la chercher à l’extérieur, et que le Yoga est l’outil pour y arriver. En parlant ainsi Swami Satyananda draine vers lui beaucoup de jeunes issus des milieux  « hippies » qui cherchent sincèrement à donner un sens à leur vie même si au départ leur quête est souvent désordonnée et improductive. Sans arrêt Swami Satyananda leur indique que la société n’est que le pur produit des fantaisies mentales des individus et que ce sont ces turbulences qu’il faut transformer par le Yoga.

Le 19 Janvier 1964, c’est l’inauguration de l’Ecole de Yoga du Bihar dans laquelle il crée immédiatement la bibliothèque de Recherche sur le Yoga. Quiconque est allé à Munger peut témoigner de la richesse de cette bibliothèque dont la précédente était à Nalanda au sein d’une université qui rassemblait 3000 personnes et de très nombreux ouvrages,  au cœur du même état indien. De cette manière, Swami Satyananda suit scrupuleusement les indications de son Maître Sivananda.

 

Cependant la philosophie et l’œuvre de Satyananda  seront une continuation et non une copie de celle de son Maître. La philosophie de Sivananda était simple et se résumait en 3 mots que nous retrouveront comme les principes sous-jacents de l’association caritative Sivananda Math fondée en 1984 par Swami Satyananda :

 

" To serve, to love and to give " - " Servir, aimer et donner "

 

Elle a été une des grandes réalisations de Swami Satyananda, parallèlement à la diffusion des enseignements du yoga. Son but est de venir en aide aux plus défavorisés.

 

Les particularités du Satyananda Yoga®

 

L’œuvre de Swami Satyananda sera d’établir les fondations d’un enseignement du Yoga traditionnel, accessible à tous en Orient comme en Occident. Il organise dès la première année des formations résidentielles, et rapidement des conventions internationales. Il rassemble, synthétise, la tradition du Yoga, et progressivement il enseigne à travers l’Inde puis bientôt dans le monde entier.

 

«  Le Yoga est une science pratique et ma mission est d’apporter cet enseignement à chacun… »


« Comme toutes les autres disciplines scientifiques la science du Yoga a un rôle à jouer pour le bien-être de l’humanité ».

 

Swami Satyananda va alors, et pendant 12 ans, extirper de la science antique des Vedas un enseignement complet, qu’il nettoie de toutes influences hindouistes et qu’il simplifie pour qu’il soit désormais à la portée du plus grand nombre poursuivant ainsi l’œuvre de Adi Guru Shankaracharya fondateur de la lignée des Sarasvati.

 

Ainsi le Satyananda Yoga s’édifie et devient un programme, une méthode, une philosophie et aujourd’hui un style de vie.

En Juillet 1967 sortent 3 livres qui donneront au monde entier, dès lors qu’ils seront traduits, les bases de ce programme, de cette méthode.

 

  • Asana, Pranayama, Mudra, Bandha
  • Les propos sur la Liberté 
  • Early teachings of Swami Satyananda (pas traduit en français)

 

Suivront:

  • Yoga nidra 
  • Méditations tantriques

 

La systématisation des pratiques yoguiques anciennes se précise au fur et à mesure des enseignements, et des groupes de plus en plus importants de sannyasin sont formés au sein de la Bihar School of Yoga. Ils forment un corps de swamis qui, retournés dans leur pays, vont œuvrer à la propagation de la culture yoguique. Ces Sannyas seront les premières personnes qui en Occident vont consacrer leur vie entière à la diffusion du Yoga, en bâtissant des ashrams, en ouvrant des centres, ou simplement des salles. Ils, ou elles, formeront les piliers de la dissémination du Yoga « de porte en porte, de continent en continent ». Ces swamis organisent alors les tournées de leur Maître Swami Satyananda.

 

Partout, Swami Satyananda répète que le Yoga n’est pas « indien » et exotique mais qu’il est un héritage universel qui existe, ou a existé, et demeure dans la conscience collective de l’humanité, prêt à resurgir quand le besoin s’en fait sentir. Il a réalisé avant tout le monde que la vie moderne est une source de tensions, de stress, de rupture au sein de la famille, qu’elle amplifie l’indiscipline et les pratiques égoïstes et qu’on ne peut remédier à ces troubles en créant de nouvelles lois, en élaborant une philosophie basée sur l’économie de marché. Sa mission, et sa volonté aussi, fut d’offrir aux pratiquants de yoga un système applicable et pratique, établissant une base solide pour les générations futures.

 

Bien sûr les asanas, ou postures, ont leur importance mais Satyananda répétait souvent qu’il préférait les gens stables et à l’aise dans leurs chaussures aux personnes passant leur temps sur la tête en sirshasana. Tous les pranayamas sont proposés et expliqués avec bénéfices et contre-indications mais surtout le Satyananda Yoga® va réconcilier l’humain avec ses capacités et sa force, en lui proposant de la méditation, avec  surtout ces 4 pratiques majeures :

  • Pratyahara,
  • Antar Mouna,
  • Tratak
  • et Yoga Nidra

 

Son objectif était simple : faire naître un être qui se connaît  et qui puisse agir dans la société dans laquelle il vit, avec détachement, foi et discrimination.

A Bijayogashram le 03/06/10

Le chemin continue

 

En 1983, alors que la Bihar School of Yoga est solidement établie et qu’il est reconnu dans le monde entier comme un guide spirituel, il renonce à tout cela en nommant à sa succession son plus proche disciple, Swami Niranjanananda, alors âgé de 23 ans.

 

En 1988, renonçant à son statut dans toutes les institutions du Satyananda Yoga® qu’il a créées,  il quitte Munger pour ne jamais y revenir. Il commence alors un pèlerinage dans les différents lieux saints en Inde, en voyageant en ascète errant, c’est-à-dire sans bien personnel et sans assistance de l’ashram et des institutions qu’il a fondées.

 

Ce voyage le conduit à s’établir à Rikhia en septembre 1989.

 

 

Avec l’appui de Swami Satyasangananda, qui travaille sans relâche à ses côtés et qui sera sa plus proche disciple pendant ces vingt dernières années, Swami Satyananda consacre le reste de sa vie, qui devient synonyme de don,  à la réalisation de l’œuvre caritative Sivananda Math.

Ses activités, reconnues par l’état indien, se présentent, entre autres, sous la forme de scolarisation gratuite pour les enfants, de pension pour les personnes âgées, de soins médicaux, de dons qui offrent aux gens les moyens et opportunités nécessaires pour qu’ils deviennent indépendants tout en accédant à de meilleures conditions de vie.

 

Vivant en Paramahamsa, en parfait sannyasin et toujours guidé par les indications de son Maitre c’est-à-dire ne s’associant plus à aucune institution, ou ne donnant plus aucune initiation, conférence, il vit retiré du monde et se consacre pleinement à sa sadhana dédiée au bien-être de l’humanité. Jusqu’à la fin de sa vie, il donne en de rares et précieuses occasions des darshans aux personnes présentes à Rikhia. C’est à ces occasions que régulièrement, Swami Paramatma et Swami Yoga Jyoti de l’Ecole de Yoga Satyananda en Bretagne ont voyagé vers Rikhia, avec au fil des années des groupes de plus en plus nombreux.

 

Paramahamsa Satyananda Saraswati a atteint le Mahasamadhi le 05 décembre 2009 à minuit. Il est parti comme il a vécu en parfait yogi et avait pris soin d’organiser depuis longtemps sa succession. Tout a été prévu pour permettre la continuité de son œuvre et pour répondre au mieux aux besoins du monde actuel.

 

De même qu’il n’a eu de cesse de mettre en œuvre les enseignements de son maître, Swami Sivananda, aujourd’hui, son successeur Swami Niranjanananda et ses disciples les plus proches sont aussi une parfaite incarnation de son œuvre.

 

D’ailleurs, en 1994, à son tour Swami Niranjanananda créera à Munger, la Bihar Yoga Bharati, première université au monde entièrement consacrée à l’étude du yoga et reconnue par le gouvernement indien. Depuis lors, cette université porte l’enseignement de la science du yoga à un niveau d’excellence.

 

Depuis février 2008, Swami Suryaprakash a pris la suite de Swami Niranjanananda à la direction de la Bihar Yoga Bharati, afin que ce dernier puisse pleinement se consacrer à la succession de Paramahamsa Satyananda.

 

C'est maintenant Swami Satyasangananda qui a vocation à parcourir le monde entier pour diffuser les enseignements qu’elle a reçus. Elle a elle-même quitté ses fonctions de directrice de l’ashram de Rikhia, aujourd’hui confiées à Swami Shankarananda. Nous l'avons d'ailleurs reçue en juin 2010 à l'ashram pour un symposium international sur "Yoga et écoritualité".

 

C’est dans ce même esprit  et cette même énergie que  nous nous attachons à transmettre les enseignements traditionnels du Satyananda Yoga®, et  que nous encourageons le pratiquant à étudier tous les aspects de sa personnalité tout en mettant progressivement en place un style de vie yoguique.

Paramahamsa Niranjanananda Saraswati

Paramahamsa Niranjanananda

Swami Niranjanananda est né à Rajnandgaon dans le Madhya Pradesh en 1960. Enfant exceptionnellement doué, considéré comme un yogi de naissance, son guru, Swami Satyananda Saraswati l’a choisi pour lui apporter une éducation spéciale.

Il a rejoint la Bihar School of Yoga ( BSY ) à l’âge de quatre ans et Swami Satyananda a dirigé personnellement son éducation laïque et spirituelle.

Il a été initié au Dashnami sannyasa à l’âge de dix ans en 1970.

 

En 1971 Swami Niranjanananda a été envoyé à l’étranger pour y approfondir son éducation. Il a vécu dans de nombreux ashrams et centres de yoga sur tout le continent Américain, en Europe et en Australie. Il a énormément voyagé dans ces pays, aidant au développement des ashrams et des centres et conduisant de nombreux programmes de yoga.

 

Durant cette période de sa vie, tout en poursuivant son éducation, il a acquis une profonde compréhension des besoins des différentes communautés et pays qu’il a visité. Il a appris à parler couramment de nombreuses langues telles que le Hindi, l’Anglais et l’Espagnol. Il a également étudié sérieusement le Sanskrit et les textes anciens et est considéré aujourd’hui comme un maître dans ce domaine.

 

En 1983, Swami Niranjanananda a été rappelé en Inde et âgé de seulement vingt-trois ans, il a été nommé président de la BSY. Il a aussi pris en charge l’administration de Ganga Darshan, de la Yoga Research Fondation et de Sivananda Math et a été nommé premier paramacharya de l’International Yoga Fellowship Movement ( IYFM ).

 

En 1990 Swami Niranjanananda a été initié au Paramahamsa sannyasa. En 1993 il a présidé le Tyag Golden Jubilee, une convention mondiale de yoga en l’honneur des cinquante ans de dédication de son guru au sannyasa et à l’élévation de l’humanité. Des gens venus de partout dans le monde étaient présents pas seulement pour écouter différents maîtres spirituels mais aussi d’éminents scientifiques, des docteurs et des éducateurs qui ont discuté des résultats de l’application du yoga dans leur domaine d’action. Lors de cette convention, Swami Niranjanananda a annoncé qu’il se retirait de la présidence de la BSY pour avoir plus de temps pour voyager et répandre le message du yoga à une échelle plus globale.

 

Depuis 1994 il visite surtout les pays de l’ouest dont l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud, l’Europe, l’Australie et il a aussi fait de grands voyages en Inde qui lui ont permis d’introduire le yoga dans les prisons, les facultés de médecine, les villages, les écoles et l’armée.

En 1994 il a créé la Bihar Yoga Bharati, Institut d’Études supérieures de Sciences Yogiques ( BYB ) à Munger, en Inde. C’est une institution charitable d’éducation. Elle est la culmination de la vision de Swami Sivananda et de Swami Satyananda. BYB est la première institution reconnue au monde entièrement dédiée à l’enseignement du yoga. Une éducation yogique universitaire y est proposée avec la possibilité d’obtenir de nombreux diplômes et certificats d’études yogiques. Elle offre une éducation yogique et scientifique complète qui répond aux besoins d’aujourd’hui dans les domaines de la Philosophie du Yoga, de la Psychologie du Yoga, de l’Écologie et des Sciences yogiques appliquées.

 

En 1995 pendant la célébration des rituels du Sat Chandi Maha Yajna à Rikhiadham Swami Satyananda a transmis ses pouvoirs spirituels à Swami Niranjanananda qui est ainsi devenu un guru dans la tradition tantrique.

Swami Niranjanananda a écrit plus d’une vingtaines de livres et conduit des programmes nationaux et internationaux. C’est un homme qui appartient autant à l’Est qu’à l’Ouest. Sa formation cosmopolite a contribuée à sa compréhension inhérente des gens et de leurs besoins spécifiques, quelle que soit leur mode de vie et la société d’où ils viennent. C’est un maître spirituel universellement respecté et aimé, pas uniquement à cause de son infinie sagesse et compassion mais parce que c’est un homme qui rayonne de joie et célèbre chaque moment de la vie.

Paramahamsa Niranjanananda Saraswati, par sa simplicité, sa spontanéité et sa compassion est une source d’inspiration pour une vie meilleure. Il représente l’union de la sagesse spirituelle antique et de la connaissance moderne scientifique.

Swami Niranjanananda guide et inspire maintenant de nombreux aspirants et centres de Satyananda Yoga en Inde et dans le monde. Il conduit des cours et des programmes dans le monde, portant le message du yoga de rives en rives.

 

A partir de mai 2009, il se consacre à sa vie de Paramahamsa sannyasin pour réaliser sa condition de guide spirituel pour des milliers d'aspirants à travers le monde.

Swami Satyasangananda Saraswati

Swami Satyasangananda Saraswati

Swami Satyasangananda Saraswati, plus connue sous le nom de Swami Satsangi, est née en 1953, dans la petite ville de Chandernagore, dans l’Est du Bengal, en Inde. Bien qu’elle ait reçu une éducation moderne, elle a choisi de vivre la vie de sannyasa après une série d’éveils intérieurs qui l’ont conduite vers son guru, Swami Satyananda Saraswati.

 

Elle a été initiée à la tradition Dashnami du sannyasa le 6 juillet 1982 à Ganga Darshan à Munger.

 

Après cette rencontre, elle commence à accompagner Swami Satyananda dans ses tournées en Inde et à l’étranger. Cette expérience lui permet d’acquérir progressivement une connaissance profonde des traditions yoguiques et tantriques mais aussi des sciences modernes et de la philosophie. Swami Satsangi possède des dons de pédagogue et d’écrivain, elle est d’ailleurs l’auteur de nombreux textes majeurs sur le yoga et le tantra : Sri Vijnana Bhairava Tantra : The ascent, Karma Sannyasa, Lumière sur la relation guru - disciple. Son dernier ouvrage, The descent, est un commentaire du fameux poème d’Adi Guru Shankaracharya, le Sri Saundarya Lahari. Un de ses livres les plus lu reste Tattwa Shuddhi : La science tantrique de la purification intérieure.

Elle possède le don de rendre accessible aux yogis d’aujourd’hui les enseignements millénaires des textes yoguiques, tantriques et védiques.

 

En 1989, au cours de ses méditations, Swami Satyananda a eu l’intuition qu’il devait se retirer dans un petit village du Jharkand connu sous le nom de Rikhia. Par la suite, c’est elle qui a localisé ce lieu et a négocié l’achat de la parcelle de terre qui devait devenir le tapobhoomi (lieu de sadhana) de Swami Satyananda. À cette époque Rikhia était un village très pauvre d’un des états les plus pauvres de l’Inde. Le village dans lequel elle est entrée en 1989 pour préparer la venue de son guru ne disposait d’aucune route praticable ou de toute autre installation moderne.

 

Swami Satsangi s’est investie corps et âme pour accomplir la vision de son maître. Ainsi, les conditions de vie des villageois vivant autour de l’ashram se sont grandement améliorées grâce à la mise en pratique de ce qui est au cœur des enseignements de Paramguru Swami Sivananda : Servir, Aimer, Donner. Ses efforts incessants et  inlassables menés au sein de Sivananda Math (institution fondée par Swami Satyananda en 1987 à Munger en mémoire de son guru) ont transformé Rikhia en un centre spirituel vibrant vers lequel convergent de nombreux aspirants yogis. Le 1er janvier 2007, elle a été nommée Peethadhishwari de Rikhiapeeth par Swami Satyananda.

 

À présent, elle réside à Rikhia où elle se consacre pleinement à l’amélioration des conditions de vie de la communauté locale. Elle est aussi responsable de la Bihar Yoga Bharati et secrétaire honoraire de la Bihar School of Yoga.

 

Rikhiapeeth

Rikhiapeeth est le tapobhoomi (lieu de sadhana) de Swami Satyananda, il y a atteint son Mahasamadhi le 5 décembre 2009. Rikhiapeeth est un « gurukul des temps modernes », son rôle est de diffuser une tradition spirituelle, telle qu’elle a été développée par les Rishis dans les védas, les Upanishads et les Puranas, sans aucune distinction entre les castes, les croyances, les nationalités, les religions et  les sexes.

 

Rikhiapeeth offre également la possibilité à chacun, quelque soit son mode de vie, de vivre la vie d’ashram et la joie de l’esprit du renoncement, du service désintéressé et de samarpan. Des camps de vacances pour les enfants indiens prennent également place pendant les vacances d’été ainsi que des retraites spirituelles. Les enfants et les stagiaires sont initiés au seva, aux satsangs et à swadhyaya. Ils apprennent des méthodes leur permettant de maintenir leur corps en bonne santé, leur mental paisible et de développer tout le potentiel de leur conscience. Swami Satsangi dirige les activités de Sivananda Math, de Sivananda Ashram et de Rikhiapeeth.

 

Sivananda Math

Sivananda Math est l’œuvre de Swami Satsangi à Rikhia. Le rôle de Sivananda Math est d’aider financièrement les plus défavorisés, mais aussi de leur permettre de trouver un emploi et d’acquérir des techniques favorisant leur indépendance (élevage pour produire son lait, ou culture de la terre pour faire ses propres récoltes). L’association conduit également des programmes d’aide  pour le développement spirituel de tous et des villageois de Rikhia en particulier. Sous la direction de Swami Satsangi, Sivananda Math a connu une expansion et un succès continus. L’association aide aujourd’hui 30 000 familles de 160 villages.

 

Une des missions les plus importantes est d’éduquer les filles (Kanyas) et les garçons (Batuks) de Rikhia appartenant aux catégories sociales les plus défavorisées. Ces enfants apprennent aussi bien à chanter en sanskrit, à pratiquer le yoga, qu’à parler anglais et se servir d’un ordinateur. Ainsi, ils acquièrent une culture spirituelle indienne et reçoivent également une éducation moderne. Le but de ce projet est de faire émerger une nouvelle génération forte à partir de laquelle le futur peut se construire.

Aujourd’hui, les kanyas et les batuks accueillent avec assurance les participants à toutes les activités et les programmes qui sont proposés à Rikhia.

 

Sivananda Ashram

Guidée par le sankalpa de son guru d’aider et d’aimer ses voisins comme lui-même, Swami Satsangi a fondé Sivananda Ashram en 2004. La mission de Sivananda Ashram est d’aider les plus démunis parmi les vieillards et les infirmes afin qu’ils puissent vivre dans la dignité et le respect. L’association prend aussi en charge les pensions données aux veuves rejetées hors de toute caste dans la société indienne.

L’ashram a aussi une mission d’une ampleur considérable : celle de nourrir chaque jour 2000 enfants et personnes âgées afin qu’ils ne souffrent plus des effets de la malnutrition.

Swami Suryaprakashananda Saraswati

Swami Suryaprakashananda Saraswati Swami Suryaprakashananda Saraswati

Swami Suryaprakashananda est né en 1982, à San Fransisco aux Etats-Unis, et suivant la tradition familiale, se met au service de la mission de Paramahamsa Satyananda en devenant un disciple proche de Swami Niranjanananda.

Il fait ses études aux Etats-Unis et en Espagne et rejoint ensuite l'ashram de Ganga Darshan en 1999.  Il a été initié au Sannyas de Dashnami par Swami Niranjanananda, le 14 janvier 2000. Il est nommé président de la  Bihar School of Yoga en 2008.

Inscription à la lettre mensuelle